Accueil>...>Suivi de l'OPAH

Suivi de l'OPAH

En 2011, la Ville du Pré Saint-Gervais a lancé une étude pré-opérationnelle pour une Opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) sur 13 copropriétés gervaisiennes.

En novembre 2012, c’est la Communauté d’Agglomération Est Ensemble, devenue compétente en matière d’« équilibre social de l’habitat », qui a lancé l’OPAH du Pré Saint-Gervais qui concerne les 10 copropriétés suivantes reconnues « dégradées » par l'Agence Nationale de l'Habitat :

  • 28 rue des sept Arpents
  • 41 rue Charles Nodier
  • 18 rue du 14 Juillet
  • 7 rue du Capitaine Soyer
  • 11 rue André Joineau
  • 9 avenue Jean Jaurès
  • 34 rue d’Estienne d’Orves
  • 17 rue Roger Salengro
  • 28 rue André Joineau
  • 3 rue Stalingrad

En mars 2014, deux nouveaux immeubles ont été intégrés à l'OPAH :

  •  21 rue Gabriel Péri
  •  4 rue du Capitaine Soyer

L’opérateur Urbanis a été désigné pour prendre en charge le suivi et l’animation du dispositif. Les propriétaires, locataires et gestionnaires des copropriétés listées ci-dessus sont invités à rencontrer l’équipe d’Urbanis :

tous les premiers lundi du mois
de 14h30 à 16h45 
au rez-de-chaussée de l'Hôtel de Ville (1, rue Emile-Augier).
Tél : 01 49 42 48 47 (du lundi au vendredi, matin et après-midi)
opah.villedupre@urbanis.fr ( Conseil technique et aide au montage des dossiers de demande de financements gratuits)

En dehors de ces horaires, l'équipe d'Urbanis peut également vous recevoir dans ses locaux parisiens ou lors de la nocturne organisée par la Mairie du Pré Saint-Gervais, le mardi de 17h30 à 19h30, en prenant rendez-vous au 01 48 44 79 19. 

Cette opération est destinée à accompagner la réhabilitation des parties communes des 10 copropriétés concernées et à améliorer les conditions d’habitation de leurs 267 logements, par la mobilisation d’aides financières de la part des différents partenaires, notamment l’Agence Nationale de l’Habitat.

L’OPAH a aussi pour but de lutter contre la précarité énergétique et les situations d’habitat indigne identifiées. Le redressement de la gestion des copropriétés étant un préalable indispensable avant d’engager un important programme de réhabilitation, l’opérateur travaillera en priorité à l’apurement des comptes et à la levée des principales difficultés rencontrées.