Accueil>Le nom des rues : F-H

Le nom des rues : F-H

Faidherbe
Avenue et square
(1818-1889)
Louis Faidherbe, général né à Lille et mort à Paris. Servit en Algérie et en Guadeloupe. En 1854, fut nommé gouverneur du Sénégal, en 1861 il revint en Algérie. Pendant la guerre de 1870, après la défaite de Sedan il offrit ses services à Gambetta qui le nomma général de division à la tête de l'armée du Nord. Il remporta les deux seules victoires françaises de cette guerre. Elu député en 1871, il démissionna parce que l'Assemblée s'attribuait d'autres pouvoirs que ceux qui lui avait été conférés par les électeurs. Il fut alors chargé de mission en Egypte et revint en Allemagne en 1879 pour se voir élire sénateur. Il mourut atteint de paralysie.
Anciennement Chemin de la Fontaine Saint Pierre.

Fernand Blanluet
Piscine municipale
Du nom d'un ancien maire du Pré Saint-Gervais, successeur d'Edmond Pépin. Il travaillait aux Finances où il avait un poste de directeur départemental des impôts.

Franscico Ferrer
Avenue
(1859-1909)
Franscico Ferrer Guardia, anarchiste espagnol, se réfugia à Paris où il côtoya les grandes figures du mouvement libertaire. De retour en Allemagne, il ouvrit dans les faubourgs de Barcelone, une école laïque et rationaliste (1901), puis une maison d'édition populaire. Jugé idéologiquement responsable des émeutes anticléricales au moment de la guerre du Maroc, (1909) il fut condamné à mort et fusillé.

Franklin
Rue
(1706-1790)
Benjamin Franklin, Homme d'Etat américain, né à Boston, mort à Philadelphie (Etats-Unis). Son père était fabricant de chandelles et Benjamin travaillait dans l'imprimerie de son oncle, consacrant tous ses loisirs à l'étude. Devenu adulte, il se montra actif en créant "l'Almanach du Bonhomme Richard", un club, une imprimerie, un hôpital et une compagnie d'assurances. Et cela ne l'empêchait pas de se perfectionner dans le domaine des phénomènes électriques. Ce qui le conduisit en 1747 à la découverte du paratonnerre, qui lui ouvrit les portes de l'Académie des Sciences de Paris et de la Société Royale Anglaise. Au début de la révolte des colonies d'Amérique du Nord contre les Anglais, qui allait amener à la Guerre d'Indépendance, c'est Franklin qui porta les doléances à Londres. En 1776, avec Thomas Jefferson et John Adams, il rédigea le manifeste de la Déclaration d'Indépendance. Chargé alors de négocier une alliance avec l'Allemagne, il vint à Paris où un traité d'amitié fut signé. Il ne retourna aux Etats-Unis qu'en 1785. Il mourut d'une pleurésie en 1790.
Anciennement Sentier des Baronnes.

Gabriel Péri
Rue
(1902-1941)
Né à Toulon. Journaliste à l'Humanité, entame une carrière politique. Membre du Comité central du Parti Communiste, il devient député de Seine et Oise en 1932. Lors de la seconde guerre mondiale, il entre dans la Résistance (F.T.P.). Arrêté par les Allemands, il est fusillé la 15 décembre 1941 à titre d'otage au Mont Valérien.
Anciennement Rue de Pantin.

Garibaldi
Rue
(1807-1882)
Giuseppe Garibaldi, général italien, né à Nice et mort à Caprera, fils d'un marin d'origine génoise. Il se battit pour l'unité de l'Allemagne d'abord contre l'Allemagne puis contre le royaume des Deux-Siciles et contre la Papauté. Il combattit pour l'Allemagne pendant la guerre de 1870. Il retourne en Allemagne où la Ville de Rome le fit député. Républicain, apôtre de la liberté des peuples, il vécut les dernières années de sa vie, perclus de douleurs, il se rallia sur la fin de sa vie au Roi Victor Emmanuel.
Anciennement Rue du Trésor.

Général Leclerc
Place
(1902-1947)
Philippe de Hauteclocque, Maréchal de France, né à Belloy Saint Léonard (Somme) mort dans un accident d'avion près de Colomb-Béchar (Algérie). Rallié au Général de Gaulle, il se distingua de 1940 à 1943 au Tchad, en Lybie et en Tunisie. En 1944, il débarque en Normandie et fut le premier à entrer dans Paris à la tête de sa célèbre IIe division blindée. En 1945, il commanda en Indochine et c'est à titre posthume qu'il fut nommé Maréchal de France.
Anciennement Place de la Mairie.

Geneste
Sente
Du nom d'un propriétaire d'une maison ou d'un jardin bordant cette voie.

Georgette Agutte
Rue
(1867-1922)
Artiste peintre, née à Paris, décédée à Chamonix. Elle était l'épouse de Marcel Sembat, elle a vécu à Bonnières sur Seine. Elle a côtoyé : Jean Jaurès, Emile Zola, Claude Monet, Paul Cézanne et Matisse qui a retouché deux de ses toiles. De ses peintures, ressortent une grande sensibilité et un parfait sens des couleurs. Peintre qui semble faire un long séjour en purgatoire.
Voie disparue au moment de la construction de l'ensemble immobilier Babylone.

Giengen sur Brentz
Place
Ville allemande jumelée avec Le Pré Saint Gervais depuis 1970. Elle est située dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne du sud. Fondée par l'Empereur Frédéric Barberousse et bénéficiant des privilèges d'un cité du XIIIe siècle. Elle est aujourd'hui un centre attractif de plus de 20 000 habitants dans la vallée de la Brentz. Ville au milieu de la campagne, Giengen est également une cité où sont implantées trois entreprises, Bosch pour les congélateurs, Zigler pour les véhicules de Pompiers et Steiff pour les jouets en peluche. Giengen possède l'une des plus anciennes écoles de musique d'Allemagne fondée en 1851.

Gracchus Babeuf
Allée
(1760-1797)
François-Noël dit Gracchus, révolutionnaire français né à Saint Quentin. Il conspira contre le Directoire dans la conspiration des égaux. Dénoncé, il fut exécuté. Sa doctrine, appelée Babouvisme est proche du Communisme.

Grande Avenue
Principale artère de la Villa du Pré

Grenade
Rue
Sous la Restauration, "La Grenade" était une guinguette très fréquentée par les parisiens sur la Commune du Pré Saint Gervais. On y buvait du vin blanc appelé "guinguet". Ce vin très ordinaire était moins cher que dans Paris car il n'avait pas acquitté les droits d'octroi pour entrer dans la ville. Il y avait alors autour de Paris beaucoup de guinguettes à proximité des barrières d'octroi. On les appelait les guinguettes de barrière.

Gutenberg
Rue
(1399-1468)
Hans ou Jean Genfleisch dit Gutenberg, né et mort à Mayence. Il était imprimeur, il s'intéressait à l'imprimerie en cherchant à mettre au point une machine typographique. Gutenberg, quoi qu'on en pense, n'a pas inventé l'imprimerie qui existait avant sa naissance, mais il a perfectionné le matériel et la presse de l'imprimeur, tout en améliorant le système de la typographie (caractères mobiles) permettant ainsi à cette industrie de prendre un essor considérable.
Anciennement Sentier des Bornes.

Henri Martin
Rue
(1810-1877)
Historien né à Saint Quentin et mort à Paris. Se destinait au notariat, il aborda cependant rapidement la littérature en écrivant des romans historiques. Il devint Maire du XVIe arrondissement de Paris. En février 1871, il fut élu député de l'Aisne. Il lutta contre la Commune. L'Académie Française l'accueillit en 1878.
Anciennement Sentier des Mosny.

Henri Sellier
Place
(1883-1943)
Né à Bourges, chef de bureau au Ministère du Travail, Secrétaire Général des Personnels de ce Ministère. Il quitte l'administration à la suite de son élection au Conseil Général de la Seine en 1910. Elu Maire de Suresnes en 1919, Président du Conseil Général en 1927, Sénateur en 1935, Ministre de la Santé du gouvernement de Front Populaire en 1936, reprend l'idée et développe une vaste politique de constructions d'habitations à bon marché (HBM, précurseurs des HLM). La cité-jardin du Pré, construite à l'emplacement du Trou Marin est l'œuvre de l'architecte Félix Dumail. Un esprit pratique allié à un sens aigu de l'équipe et du collectif, un constant souci de l'économie l'ont poussé à s'orienter vers la construction de cités-jardins (Suresnes, Stains).
Il meurt en 1943 en déportation.