Accueil>Bilan de mi-mandat : vos projets pour le Pré de demain

Bilan de mi-mandat : vos projets pour le Pré de demain

Dans les épisodes précédents...

En décembre 2017, la Municipalité du Pré Saint-Gervais a fait son bilan de mi-mandat. Ses réussites, ses avancées, mais aussi les évolutions du programme municipal vous ont été présentées à travers un livret et lors d’un « speed-meeting ». Une journée de travail a été proposée à une partie de la population, dont les noms et adresses ont été tirés au sort, et aux membres du Conseil Participatif. Les Gervaisien-ne-s qui ont répondu à cette invitation ont eu l’occasion, sous forme d’ateliers, de proposer des actions, des projets pour la Ville de demain. Un mois d’étude a été nécessaire pour étudier la faisabilité technique, financière et législative des propositions et préconisations des habitant-e-s.

Et maintenant, je vote !

Voici les 20 projets issus des réflexions des habitant-e-s lors de leur journée de travail et retenus par la Ville, au regard de leur faisabilité. Solidarité, jeunesse, sport, vivre ensemble, développement durable…

Après avoir découvert les projets, notez-les par ordre de préférence, pour le Pré de demain. Vous avez jusqu'au vendredi 16 février 2018 pour voter.

Les projets proposés

Comment voter ?

  • En découpant le bulletin de vote à la fin du livret, distribué dans votre boite aux lettres, et en le glissant dans une des urnes situées dans les accueils de l'Hôtel de Ville, du Centre communal d'action sociale (CCAS), de la Maison des associations gervaisiennes, de la résidence autonomie le Clos-Lamotte (uniquement pour les résident-e-s), du service Education, du Lieu d'Accueil jeunes, du service Jeunesse, de la crèche du Belvédère (pour les usagères et usagers uniquement), et des gymnases Nodier et Séverine. Ouverture des bureaux de vote aux horaires habituels des lieux municipaux.
  • Sur les stands qui se tiendront au marché couvert, de 10h30 à 13h30 :
    • les samedis 20 et 27 janvier 2018
    • les samedis 3 et 10 février 2018

Réagissez à l'article

Vos réactions

Il n'y a pas de réaction